Pour une meilleure expérience, veuillez modifier votre navigateur pour CHROME, FIREFOX, OPERA ou Internet Explorer.
Peut-on vendre la production de son jardin pour arrondir ses fins de mois ?

Peut-on vendre la production de son jardin pour arrondir ses fins de mois ?

Très à la mode et très écolo, la vente de légumes et de fruits frais issus de son propre jardin se développe de plus en plus. Attention, il ne s’agit pas de monter un stand sur votre marché du samedi. L’activité dont il va être question dans cet article s’adresse aux non professionnels de l’agriculture. Son objectif n’est pas d’en vivre, mais d’arrondir, parfois très sérieusement, ses fins de mois. Elle va consister à vendre sa micro-production en circuit court (c’est à dire sans intermédiaires).

Ce qu'il faut savoir

C’est une des très rares activités en France qui n’est pas imposable !
Voici les conditions pour pouvoir se lancer sur ce marché sans avoir aucune formalité à faire ni aucun impôt à payer.
Si vous rassembler ces 3 critères, alors vous n’auriez rien à déclarer, et cela peut vous permettre d’arrondir sacrément vos revenus certains mois sans vous prendre la tête !
Pour toutes informations complémentaires, ou tout autre doute, vous pouvez également vérifier sur le site du service public à l’adresse suivante : https://www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F31725.
500 m2, ce ne sera peut-être pas suffisant pour vous faire vivre correctement toute l’année, c’est pourquoi il vous faudra peut-être penser à d’autres sources de production. Mais c’est déjà une surface très intéressante si vous optimisez au mieux vos plantations et choisissez un mode d’agriculture raisonné – qui vous permettra de vendre un peu plus cher vos fruits et légumes. Chercher à obtenir le label “Agriculture Biologique”, pour une telle surface, ne semble pas judicieux : il va engendrer des coûts importants et une professionnalisation indispensable qui ôtera tout l’intérêt de cette “niche fiscale”, pour une fois bien pensée pour les petits producteurs.

Si je dois déclarer mes revenus

Cependant si le potager n’est pas accolé à sa résidence. Dans ce cas il faut ajouter les revenus à sa la déclaration pour les jardiniers dans cette situation. En effet, les personnes qui souhaitent vendre leur récolte / production et le surplus de son jardin potager (production de fruits et de légumes, vendre ses légumes en tant que particulier) doivent les déclarer. Effectivement, dans ce cas précis, les revenus procurés par la vente des récoltes issues de votre jardin sont imposables en tant que revenus agricoles. Et oui dans ce cas vous basculez dans le statut … d’agriculteur.
Aussi, le régime micro-BA s’applique, lorsque la moyenne des recettes encaissées au cours des trois années civiles précédentes ne dépasse pas 82 800 € Hors Taxes.
Par conséquent vous devez alors remplir la déclarations suivante : 2042-C-PRO accessible ici pour vendre sa récolte / ses légumes entre particuliers :
Mais rassurez vous si vous êtes un jardinier dans cette situation, pour calculer l’assiette sociale un abattement de 87% est appliqué sur les bénéfices issus de la production de votre potager et de la vente de sa récolte ou du surplus de son jardin potager. A moins de réaliser un bénéfice important, l’impact de la vente de surplus de fruits ou de légumes devrait avoir un impact limité sur votre situation fiscale ! Si c’est le cas, c’est que vous vendez beaucoup de fruits de légumes ou de plants….ce sera donc une bonne nouvelle pour vous !

Des méthodes pour commercialiser sa production personnelle

Pour commercialiser votre production de fruits et légumes issus de votre jardin, vous avez plusieurs moyens :
L‘affichage sur place
Si votre propriété est en bord de route passante, un simple panneau fera venir votre clientèle assez rapidement et sans effort. C’est la méthode avec le meilleure rapport revenus/temps passé.
Le porte-à-porte
Cela peut être une bonne solution si vous pensez pouvoir fidéliser vos clients et inclure le prix de la livraison dans votre tarif. Cependant, comme cette méthode est chronophage et coûteuse énergiquement, elle n’est pas à privilégier.
Livrer directement aux entreprises autour de vous
Cette méthode va peut-être vous faire sortir de vos habitudes, mais sachez qu’elle est celle qui va vous permettre d’avoir la meilleure marge et donc des revenus plus élevés.
La publication d’annonces locales
Cette méthode va dépendre énormément du tissus social de votre ville ou village. Une simple affichette dans une boulangerie pourrait suffire à vous faire venir du monde. A tenter si vous avez déjà un bon rapport avec les autres commerçants du coin, qui n’hésiteront pas à parler de vous. Son inconvénients : si la fidélisation ne prend pas, alors vous devrez recommencer régulièrement cette opération. Indiquez le plus d’informations possible sur ces annonces, et n’oubliez pas d’être rassurant sur la qualité des produits.
la publication d'annonces locales sur internet
Cette méthode va vous permettre de vous donner une visibilité auprès de votre entourage et à proximité de votre zone d’implantation. Sinon prenons l’exemple de Monpetitmarche.site, il vous permet de mettre publier des annonces gratuitement sur son site, afin que vous puissiez vendre, échanger ou donner la production de votre jardin. Cette création d’annonces passe par un paramétrage très simple (comme le processus de leboncoin) et permettra de géolocaliser votre annonce en fonction de ce que vous aurez renseigné. De fait, chaque client potentiel pourra visualiser si votre annonce et donc votre offre se situe à proximité de leur lieu de résidence. On ne le soupçonne pas mais il peut arriver très souvent que ce que l’on cherche se trouve juste à côté de chez nous !
La plateforme Monpetitmarche.site va relayer votre annonce sur son groupe Facebook associé intitulé : « Vente-échange-don de fruits, légumes et autres produits végétaux France ». Sur la page de l’annonce présente sur le site il vous est également possible de partager votre annonce sur les différents réseaux sociaux que vous avez ainsi qu’a vos contacts mail. Nous vous incitons également à utiliser ces fonctionnalités pour rendre visible votre annonce à un maximum de personne.
En conclusion et comme vous pourrez le lire, vous pouvez vendre le surplus de votre jardin, en toute légalité. Mais attention, nous tenons à insister sur le fais que nous parlons essentiellement des fruits légumes et autres produits végétaux.
C’est ainsi que ce parachève notre liste des légumes du mois de novembre. Nous espérons que celle-ci vous sera utile ! N’hésitez pas à le compléter dans l’espace commentaire et de le partager !
Continuez à prendre soin de votre jardin ! Mais surtout prenez soin de votre familles et de vos proches en ces moments difficiles. On se retrouve très vite pour notre dose de bonheur hebdomadaire, vendredi prochain !
N’oubliez pas que vous pouvez sur notre site : vendre, échanger ou donner votre surplus de production de votre jardin pour en faire profiter ceux qui n’ont pas la chance de pouvoir cultiver leurs propres fruits et légumes !
N’oubliez pas également, vous pouvez nous suivre sur nos réseaux sociaux ici !
Nous vous souhaitons une agréable fin de semaine, et à la semaine prochaine pour un nouvel article savoureux et vitaminé !
laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut