Pour une meilleure expérience, veuillez modifier votre navigateur pour CHROME, FIREFOX, OPERA ou Internet Explorer.
les 10 erreurs à éviter en jardinage quand on débute !

les 10 erreurs à éviter en jardinage quand on débute !

Novices, amateurs, expérimentés ou professionnels, nous faisons tous des erreurs réparables. Ne vous inquiétez pas : expérimenter, tester, c’est faire un grand pas dans la réussite de son jardin. Alors restez motivé et ne désespérez pas, même si vous avez commis des erreurs, rien n’est perdu pour la suite, au contraire !
Nous vous proposons une petite liste de 10 erreurs à éviter ci-dessous.

1. Concevoir son jardin par petits bouts

Ce n’est pas la meilleure façon de procéder. Penser son jardin dans son ensemble, dans sa globalité, c’est réduire les chances de faire des erreurs dans sa disposition et sa réalisation. Anticipez vos usages et définissez-les par des espaces (jardin potager, piscine, bassin) et des plantations sur le terrain. En faisant cela, vous gagnerez du temps au moment de la réalisation. Cela serait vraiment dommage de planter un arbre qui, à taille adulte, vous cachera la vue sur votre piscine…
Même si vous n’avez pas le budget pour tout réaliser, ce n’est pas le plus important. Vous avez la base, un fil conducteur que vous allez suivre tout au long de la création de votre jardin.

2. Dissocier son aménagement paysager de l’environnement proche

Si votre jardin est ouvert sur le paysage, observez la nature qui vous entoure et connectez votre extérieur à celle-ci en créant des continuités et des perspectives avec la même végétation, pour un véritable plaisir visuel.

3. Oublier l’orientation

L’exposition est évidemment à prendre en compte dans son aménagement extérieur. Certaines plantes ne vont pas apprécier d’être à l’ombre, tandis que d’autres raffoleront des vifs rayons du soleil. En faisant les bons choix de végétaux en fonction de votre orientation, vous ne serez pas déçu par eux !

4. Négliger le type de sol

C’est le sol qui définit votre palette végétale, il ne faut donc en aucun cas le prendre à la légère. Vous ne pouvez pas planter des végétaux acidophiles (qui aiment les sols acides) dans des sols calcaires. Ou bien des plantes qui apprécient les terrains calcaires, comme l’anémone, la clématite, le yucca, ou des arbres comme l’aulne, le noisetier, en terre acide, car ils en souffriront. Pourquoi ? Tout simplement parce que tous ces végétaux ne trouveront pas les apports nutritifs primordiaux à leur croissance et mourront petit à petit.

5. Des plantations trop serrées

Une bonne distance entre les plantations, pour un alignement, par exemple, est nécessaire pour le bon développement de celles-ci. Lorsque les végétaux sont plantés, il est rare qu’ils aient leur taille adulte, alors prenez en compte cet élément important pour un résultat satisfaisant. Toutefois, si vous voulez créer un effet compact sur une plate-bande, plantez en groupes pour créer des masses de différentes hauteurs.
Arroser le jardin
Arroser le jardin

6. Dédaigner l’arrosage de ses nouvelles plantations

Ce n’est pas une chose à faire. Les plantes nouvellement installées vont se dessécher et risquent même de mourir. De plus, un apport en eau régulier aidera les plantes à s’enraciner davantage dans le sol.

7. Délaisser la flore et les matériaux locaux

Utilisez des matériaux et les plantes de votre région, cela vous évitera bien des tracas ! Acclimatées et résistantes aux températures, au sol, et autres caractéristiques de votre lieu de résidence, les plantes autochtones se plairont très bien dans leur sol d’origine. Les matériaux locaux contribueront à une meilleure intégration de votre jardin dans l’environnement voisin et, en prime, vous participerez activement au développement de l’économie locale.

8. Surcharger son jardin de plantes et de mobilier

Penser, c’est déjà organiser son jardin. Tout jardin est réfléchi avant même d’être réalisé. Qu’il soit minimaliste ou chargé, peu importe. Alors cogitez afin d’éviter de vous retrouver avec un jardin vide ou étouffant. Trop de mobilier sur une terrasse tuera votre ambiance cosy. Si vous en avez assez de votre mobilier actuel, vendez-le et rachetez-en (ou chinez-en) un nouveau afin de ne pas vous lasser.

9. Mélanger trop de styles

Cela pourrait casser l’effet souhaité. Aiguillez-vous par rapport au style de votre maison. Si votre habitation a un style plutôt contemporain, restez dans quelque chose de semblable pour votre extérieur. Une conception minimaliste avec des lignes droites et simples, des matériaux bruts comme l’acier Corten et des végétaux faciles d’entretien comme le phormium, le yucca et les graminées. Par contre, si votre habitat est plus rustique, penchez pour un aménagement raffiné avec des plates-bandes aux lignes arrondies, des murs en pierre et de la végétation champêtre.

10. Vous ne maîtrisez pas l’aménagement paysager de votre jardin ?

Laissez-vous guider par un professionnel, un paysagiste concepteur ou un architecte paysagiste, qui vous aidera à concrétiser votre projet. Il projettera le futur aménagement à créer, vous conseillera des plantes en fonction du sol et de vos goûts. Le jardinier paysagiste, lui, réalisera votre extérieur en suivant les plans dessinés par le paysagiste concepteur. Vous serez sûr d’avoir un jardin personnalisé qui vous ressemble.
Voici notre short liste d’astuces pour bien commencer son jardinage. Nous espérons que cela pour vous servir dans vos aménagements !
ET VOUS ? QUELLES SONT VOS ASTUCES POUR LANCER L’AMÉNAGEMENT DE VOTRE JARDIN ?
Partagez-nous vos expériences, vos créations et vos histoires en espace commentaire ou alors sur nos réseaux sociaux sur nos page Monpetitmarché.site !
laissez votre commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Haut